Calcul IMC : Indice de Masse Corporelle (homme et femme) et résultat

L’indice de Masse Corporelle (IMC en français et BMI pour Body Mass Index) est un chiffre indicatif de l’état de corpulence d’un individu. En fonction de la taille et du poids d’une personne, cet indicatif est calculé de manière à donner une échelle de poids à n’importe quel homme et femme.

L’indice de masse corporelle est le résultat obtenu par une formule mathématique développée au 18e siècle par Adolphe Quételet. Ce n’est qu’en 1980 qu’il a été officiellement accepté comme référence par l’OMS. Cet outil indique les paramètres pour apprécier les risques d’obésité en fonction de mesures corporelles.

Comment calculer l’IMC : la formule détaillée

Pour calculer l’indice IMC il convient d’appliquer la formulaire suivante : IMC = Poids (en kg) / Taille² (en cm)

En d’autres termes, il suffit de diviser le poids en kg par la taille en cm au carré.

Entre 18 et 25, on considère l’IMC comme étant normal. Un indice de masse corporelle supérieur à la norme correspond à une masse graisseuse plus importante et donc à un surpoids. Dans le cas d’un IMC inférieur à la norme cela correspond à un poids en dessous de la normale (maigreur).

Définition, interprétation, calcul : tout savoir sur l’indice masse corporelle

Qu’est-ce que l’IMC ?

Mis au point au 18e siècle par le mathématicien Lambert Quételet, l’IMC est une métrique grâce à laquelle l’on peut connaître le poids idéal d’une personne.

Beaucoup de gens essaient de découvrir leur IMC lorsqu’ils se mettent au régime ou sport. Ils ont raison de le faire, car cela indique l’état de leur corpulence, notamment un cas de maigreur, de normalité ou d’obésité.

Il est très simple à calculer. Pour l’utiliser, vous aurez besoin de deux données : le poids et la taille. Après les avoir insérées dans une formule, vous pouvez avoir une idée précise de votre situation.

Comment calculer l’IMC ?

Comme précédemment dit, il est très facile de connaître son IMC. Le calcul s’effectue au moyen d’une formule qui se résume comme suit :

IMC = P (en kilogrammes)T x T (en mètres); avec P pour poids et T pour taille.

L’IMC formule s’applique aux hommes ou aux femmes adultes (18 à 65 ans).

Prenons un exemple et calculons l’IMC d’une femme qui pèse 57 kg et qui fait 1,54 mètre.

IMC femme calcul = 571,54 x 1,54= 24,03 Kg/m2

Tableau d’Indice de Masse Corporelle : interprétation et évaluation

Pour interpréter l’indice masse corporelle, on se base sur les critères établis par l’OMS.

Ainsi, la population est généralement divisée en quatre classes de poids : insuffisance pondérale, poids normal, surpoids et obésité.

De façon plus détaillée, on obtient le tableau IMC suivant.

IMCCompréhension
Moins de 16,5Dénutrition
16,5 à 18,5Maigreur
18,5 à 25Poids normal
25 à 30En surpoids
30 à 35En obésite modérée
35 à 40En obésité sévère
Plus de 40En obésité morbide
Classement IMC selon l’OMS

Selon notre exemple, la femme dont l’IMC est égale à 24,03 Kg/m2 est considérée comme dans un état normal.

Importance de l’IMC : pourquoi vous devez le calculer ?

En calculant l’IMC, il est possible de déterminer le taux de graisse corporelle excédentaire d’une personne. De plus, on peut connaître ses facteurs de risque de maladies, y compris les problèmes cardiaques, l’hypertension, les troubles respiratoires, certaines formes de cancer et bien d’autres.

Une personne dont l’IMC est supérieur à la normale et qui n’est pas très musclée ou sportive doit absolument se débarrasser des graisses accumulées. Celles-ci sont responsables du surpoids. Le calcul imc sportif peut donc être faussé.

Si le résultat est inférieur à celui d’un IMC idéal, vous devrez également apporter des modifications à vos habitudes alimentaires et de mode de vie.

Calcul IMC pour tous les âges (hommes, femmes, enfants, adolescents)

Si l’on doit faire intervenir l’âge, l’IMC change sensiblement. Voici une explication plus détaillée de comment calculer IMC selon l’âge.

Comment calculer l’IMC d’une femme vs d’un homme ?

Le calcul IMC ne fait pas intervenir la notion de sexe. C’est pour cette raison qu’on emploie la même méthode pour déterminer la masse corporelle des deux sexes, malgré les différences physiques.

Notons toutefois qu’il existe certaines différences entre l’IMC homme et l’IMC femme en fonction du résultat obtenu. En effet, en raison de facteurs hormonaux, la femme semble prendre des kilos plus facilement que l’homme.

Par ailleurs, l’âge n’est pas un facteur qui influe sur le résultat. Si vous voulez réaliser le calcul IMC femme 50 ans ou 70 ans, utilisez la même formule.

Comment calculer l’IMC enfant et l’IMC adolescent ?

Chez l’enfant et l’adolescent, la formule employée pour connaître l’IMC est identique à celle de l’IMC adulte. Autrement dit, il faut diviser son poids par sa taille au carré.

Cependant, 4 facteurs sont à considérer dans le calcul de l’IMC enfant de 0 à 18 ans, notamment la taille, le poids, le sexe et l’âge. Il existe des calculatrices gratuites sur Internet pour effectuer l’IMC enfant.

La différence se situe au niveau de l’interprétation de l’IMC fille ou garçon. Alors que pour les personnes adultes on se réfère à un tableau précisant pour chaque valeur le risque associé aux problèmes de poids, chez les enfants, l’évaluation est toute autre.

L’on se reportera à la courbe de croissance du carnet de santé de l’enfant (rose pour les filles et bleu pour les garçons).

Questions fréquentes

Comment calculer son IMC quand on est musclé ?

L’IMC permet uniquement de faire une première évaluation superficielle de votre corpulence, car le rapport masse musculaire/masse grasse n’est pas considéré. Autrement dit, l’IMC d’un athlète ou d’un sportif peut être important, même en l’absence de surcharge pondérale.

En pareil cas, il faut consulter un professionnel pour connaître le pourcentage de graisse et le tour de taille afin de déterminer si l’on doit perdre du poids.

IMC et IMG : quelle différence ?

L’IMC et l’IMG sont des paramètres utilisés pour estimer la composition corporelle.

La différence réside dans le fait que l’IMC ne différencie pas la masse graisseuse de la masse maigre, mais sert à décrire la forme générale de l’individu.

En revanche, l’IMG fait la différence entre ces deux types de masse présents dans notre corps. Cela permet de déterminer le taux de masse grasse de l’individu par rapport aux autres parties de son corps.

Quelle est la relation entre l’IMC et la morphologie ?

L’indice de masse corporelle est une unité permettant d’évaluer à quel point la masse et la taille d’une personne correspondent. Indirectement, il permet de déterminer si son poids est insuffisant, normal, excessif (obésité).

C’est une façon de connaître son poids idéal, une notion dont fait cas la formule de Creff, qui tient compte de la morphologie. Cette formule permet alors de déterminer, tout comme l’IMC, le poids idéal d’un individu, mais en se basant sur les 3 types de morphologie. En effet, le morphotype est une dimension à intégrer dans l’évaluation du poids d’un individu.

IMC et âge : quelle est la relation avec le poids idéal ?

Bien que considéré comme la méthode standard pour connaître son poids idéal, l’IMC présente des lacunes, notamment parce qu’il ne tient pas compte de l’âge et du sexe.  De ce fait, son calcul peut varier selon l’âge.

Il existe différents points de référence pour le calcul de l’IMC pour chaque groupe :

  • Les enfants et les adolescents ;
  • Les adultes ;
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans.

Évaluer son poids grâce à l’IMC et les risques pour la santé

L’IMC est un excellent outil permettant d’estimer le pourcentage de graisse corporelle d’une personne. Il aide aussi à évaluer le risque de développer des maladies qui peuvent survenir en cas de résultat anormal.

Risques et problèmes de santé associés à un IMC anormal

En fonction des résultats obtenus après calcul, il en ressort des informations qu’il est utile de connaître. Voici les risques et les problèmes associés à un IMC anormal.

En cas de dénutrition

Un IMC inférieur à 16,5 peut être dû à une malnutrition sévère, à un régime alimentaire très restrictif, à une hyperthyroïdie ou même à une parasitose intestinale. Les symptômes comprennent la faiblesse, la fatigue, l’anémie, la baisse de tension et même l’évanouissement.

Comme il s’agit d’un risque sérieux pour la santé, le corps ne disposera pas de tous les nutriments et vitamines dont il a besoin. La meilleure solution est de consulter un médecin pour commencer un traitement dès que possible.

Dans le cas d’une insuffisance pondérale

Étant très proche des niveaux normaux, l’insuffisance pondérale ne constitue pas un risque aussi grave pour la santé. Cependant, vous devriez consulter un nutritionniste pour améliorer votre régime alimentaire.

En cas de surpoids

Les symptômes les plus courants sont la fatigue, l’apparition de vergetures et de cellulite, une mauvaise circulation, des varices et l’anxiété. Ces signes indiquent une plus grande propension à développer des maladies cardiovasculaires.

En cas d’obésité de type I

Avec cet IMC, la personne commence à courir le risque de développer un diabète, une athérosclérose, une crise cardiaque, une angine, une hypercholestérolémie et des problèmes cardiovasculaires.

En cas d’obésité de type II

A ce niveau, la personne est plus susceptible de souffrir d’apnée du sommeil, de problèmes cardiovasculaires, d’essoufflement, de troubles du sommeil et de locomotion.

En cas d’obésité de type III

On parle également d’obésité massive. Dans ce cas, la personne est en danger de mort. Elle peut avoir des difficultés à se déplacer, présenter un risque élevé de diabète, avoir des escarres. En outre, elle peut avoir un risque élevé de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. En d’autres termes, elle est plus susceptible de développer toutes sortes de maladies.

Obésité et IMC

L’obésité est une maladie multifactorielle dont les différentes causes s’additionnent. Elle se caractérise par une prise de poids et un déséquilibre métabolique. Parmi les facteurs à l’origine de la maladie, les scientifiques soulignent les problèmes biologiques, historiques, environnementaux, économiques, sociaux, culturels et politiques.

À partir de quand faut-il s’inquiéter ?

L’obésité ne se manifeste pas sous une forme, mais plusieurs, dont le type modéré, grave et morbide. L’IMC est l’outil standard utilisé pour diagnostiquer ces différents cas.

Détecter un cas de surpoids de façon précoce peut être bénéfique, car la maladie n’est pas déclenchée.

Cela vous permettra d’apporter les changements nécessaires à votre alimentation, programme d’entraînement et mode de vie.

Obésité : Qu’en est-il de la méthode du tour de taille ?

Le calcul de l’IMC seul n’est pas efficace pour diagnostiquer l’obésité. En effet, cette mesure est basée sur le poids total d’une personne, sans faire la différence entre la masse maigre et la masse grasse.

C’est en cela que les mesures du tour de taille peuvent être utilisées comme indicateurs de risque. Vous pouvez mesurer votre tour de taille à l’aide d’un mètre ruban à hauteur du nombril.

Par exemple, si le tour de taille d’une femme est supérieur à 88 cm et celui d’un homme à 102 cm, cela peut indiquer un état d’obésité viscérale et un risque accru de développer d’autres pathologies.

Chirurgie bariatrique : quelle méthode choisir ?

Après avoir lu cet article, vous avez remarqué que vous êtes en surpoids ou obèse. La première étape consiste à demander l’aide d’un professionnel de la santé. Après tout, seul un médecin peut vous indiquer les meilleurs moyens de vous sortir de cette situation sans mettre votre santé en danger.

Selon le degré d’obésité, il existe des mesures plus ou moins recommandées. En outre, vous devrez évaluer votre état de santé général. Ainsi, vous saurez si vous souffrez de maladies liées à l’obésité ou d’autres problèmes qui peuvent contribuer à la prise de poids, y compris des troubles émotionnels.

Seule cette analyse vous permettra de déterminer le meilleur plan à suivre. Dans certains cas, l’utilisation de médicaments sera nécessaire, et dans d’autres, une intervention chirurgicale peut être indiquée. Voici un petit résumé des options chirurgicales appropriées selon le cas d’obésité.

Envisager de faire le bypass gastrique

Le bypass est considéré comme la méthode de chirurgie de l’obésité la plus pratiquée. Il consiste à séparer l’estomac, à réduire sa capacité et à contourner une petite partie de l’intestin.

Cette technique permet une plus grande perte de poids, avec une réduction pouvant aller jusqu’à 70% de la masse corporelle. Elle est indiquée en cas d’obésité avancée (IMC > 40) ou d’obésité modérée (IMC > 35).

Discuter avec votre médecin de la sleeve gastrectomie

La sleeve gastrectomie est une procédure bariatrique récente qui consiste à constituer un nouvel estomac sous la forme d’un tube fin en retirant 70 à 80 % de votre estomac. Cela limite l’appétit du patient.

Il s’agit d’une technique laparoscopique impliquant l’insertion de petits instruments à travers plusieurs petites incisions dans la partie supérieure de l’abdomen.

En limitant la taille de l’estomac, on limite la quantité de nourriture que l’on peut ingérer. Par ailleurs, la procédure implique un changement dans le système hormonal, ce qui contribue à la perte de poids.

Ces mêmes changements hormonaux atténuent également les problèmes liés au surpoids, comme l’hypertension ou les maladies cardiaques. Cette intervention conviendra spécialement aux personnes souffrant d’obésité morbide.

Opter pour la pose d’un anneau gastrique

C’est une procédure restrictive dont le but est de diminuer le volume de l’estomac et de ralentir le passage des aliments.

L’anneau limite la quantité de nourriture qui peut être ingérée en un seul repas et augmente le temps nécessaire pour digérer les aliments.

Cette méthode fait perdre 40 % du poids excédentaire, soit une moyenne de 25 kilos en un an. Elle est recommandée aux patients jeunes (entre 18 et 30 ans), dont l’IMC se situe entre 35 et 38.

Effectuer une abdominoplastie

L’abdominoplastie est une chirurgie plastique qui vise à éliminer l’excès de graisse et de peau de l’abdomen. Elle réduit ainsi la flaccidité du ventre et lui donne un aspect lisse et dur.

Cette chirurgie peut être pratiquée aussi bien sur les femmes que sur les hommes. Elle convient particulièrement aux personnes qui ont perdu beaucoup de poids.

Il est recommandé de suivre une alimentation saine et de faire régulièrement de l’exercice pour prolonger les résultats obtenus. N’oubliez pas que cette opération est destinée à remodeler le corps, et non à perdre du poids.

Limites de l’indice de masse corporelle et comment l’utiliser

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) utilise cet indice depuis 1997. Il lui permet de mettre en place des politiques de lutte contre la malnutrition mais aussi contre l’obésité dans le monde (à l’origine de millions de décès chaques années).

Cette formule fonctionne très bien pour des individus adultes agés entre 18 et 65 ans (toujours selon l’OMS). Pour les enfants (fille et garçon) ainsi que pour les personnes agées, il convient de modifier cette formulaire afin d’obtenir un résultat plus probant.

Un avantage indéniable de l’IMC calcul homme ou femme est la facilité et la rapidité avec laquelle l’on obtient les résultats. En outre, il ne nécessite pas de tests particuliers. Cependant, des études ont montré qu’il présente certaines limites qu’il est important de connaître avant d’interpréter le résultat.

D’autres variables telles que l’âge, le sexe ou la structure corporelle ne sont pas prises en compte. Il convient de noter que l’excès de poids et la valeur de l’IMC qui suggère l’obésité n’indiquent pas toujours un excès de graisse corporelle.

Le degré de sensibilité de cet indicateur par rapport aux formules utilisées pour évaluer le pourcentage exact de graisse corporelle soulève de nombreuses questions. C’est particulièrement le cas chez les femmes dont les variations de poids sont déterminées par des changements hormonaux.

Cet indicateur doit être utilisé avec prudence et pas comme la seule méthode d’évaluation du surpoids ou de l’obésité. Cela concerne les personnes ayant une structure corporelle très fragile (comme une personne agée) dont les modifications osseuses et l’atrophie musculaire peuvent affecter leur poids corporel ainsi que l’interprétation des résultats.

De plus, il convient d’être encore plus prudent par rapport à l’interpretation de l’IMC car la morphologie de l’individu entre également en compte pour cette interpretation. En effet, il est trivial de comprendre qu’un homme ou une femme dont l’ossature est importante aura naturellement tendance à être plus lourde qu’un petit gabarit.

Que retenir sur l’IMC ?

Chaque personne a un corps qui lui est propre. Ainsi, il est important de savoir que l’IMC ne sert que d’instrument métrique qui vise généralement à interpréter la forme corporelle des gens. Il est important de faire preuve de bon sens lorsque vous voulez interpréter un IMC normal.

Si votre masse corporelle ou musculaire est plus importante que celle de la plupart des gens, vous pouvez vous fixer un objectif plus réaliste. Pour ce faire, ajoutez 10 % au poids de forme indiqué pour votre taille. Inversement, si vous avez une silhouette plus mince, il suffit de soustraire 10 % de votre poids théorique pour obtenir votre poids cible.

En outre, mesurer votre taux de masse grasse est une indication beaucoup plus claire si vous avez du poids à perdre. Malgré un IMC élevé, le plus important pour votre santé est d’avoir un taux de graisse corporelle sain.

Comment réussir à contrôler son poids dans la durée ?

Le poids peut être contrôlé par l’intermédiaire d’un régime adéquat et encadré par un médecin qualifié. Il existe une multitude de régimes pouvant parfois s’avérer dangereux pour la santé.

C’est la raison pour laquelle il est préférable de recourir à un avis médical avant d’entamer un regime minceur, quand bien même il serait conseillé par quelqu’un de l’entourage. Chaque régime va réagir de manière différente pour chaque personne et peut donc présenter des contre indications et différents niveaux de risques au cas par cas; surtout s’il s’agit d’un régime rapide permettant de perdre plusieurs kilos en peu de temps.